Projet d’interconnexion électrique La Côte d’Ivoire va fournir de l’électricité à la Sierra Leone

Un autre acte majeur posé dans le cadre de l’intégration sous-régionale. En effet, après la Guinée qui a signé un contrat d’achat d’énergie avec la Côte d’Ivoire, c’est autour de la Sierra Leone d’en faire de même. Et cela, dans le cadre du Projet d’interconnexion des réseaux électriques de la Côte d’Ivoire, du Liberia, de la Sierra Leone et de la Guinée (CLSG).

Cette signature de contrat s’est déroulée ce mercredi 1er décembre 2021 à Abidjan. Ont signé, pour la partie ivoirienne, le Directeur général de CI-Energies, Noumory Sidibé et le Directeur général de la Compagnie ivoirienne de l’électricité (CIE), Ahmadou Bakayoko. C’est le Directeur général par intérim de l’Autorité de distribution et d'approvisionnement en électricité de la Sierra Leone (EDSA), James Rogers qui a signé pour son pays.

 Un acte qui a eu lieu en présence du ministre ivoirien des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Thomas Camara, et de son homologue de l’Energie de la Sierra Leone, Alhaji Kanja Sesay.

Dans le cadre du contrat, la Côte d’Ivoire s’engage à fournir chaque année, 70 GWh à la Sierra Leone pendant les deux premières années (2021 et 2022) et 100 GWh la 3è année, c’est-à-dire en 2023.

Au nom du gouvernement ivoirien, le ministre Thomas Camara a salué ce projet qui consacre la vision du président de la République, Alassane Ouattara, de faire de la Côte d’Ivoire, le hub énergétique de la sous-région. Avant d’appeler ses collaborateurs à lever rapidement les derniers obstacles pour exporter le plus rapidement possible l’électricité vers la Sierra Léone. Surtout que l’attente est très forte dans ce pays. 

Quant au ministre Sierra Léonais de l’Energie, Alhaji Kanja Sesay, il a remercié les autorités ivoiriennes pour la matérialisation de ce projet hautement important et stratégique pour le développement de son pays. 

Selon lui, cette signature va permettre d’électrifier le sud-est du pays, qui est une zone minière, mais aussi, améliorer les conditions de vie des populations.

Pour rappel, le projet d’interconnexion des réseaux électriques de la CLSG permet d’établir un marché d’électricité dynamique dans la sous-région ouest-africaine et de sécuriser l’approvisionnement en électricité des pays concernés.