Production d’électricité pour les centrales et les ménages

Thomas Camara visite les chantiers du projet « Nouveaux consommateurs »

Accroître la capacité de transport du gaz naturel, depuis le lieu de production sur les plateformes au large de Jacqueville jusqu'aux centrales thermiques existantes et les centrales thermiques en construction. Telle la quintessence du projet « Nouveaux consommateurs » conduit par la société Foxtrot International. Un projet qui prévoit la construction de deux nouvelles centrales électriques en Côte d'Ivoire, l'une à Azito (extension Phase IV de la centrale existante) et l'autre près de Taboth (Ciprel V entièrement nouvelle). Pour s’imprégner de l’état d’avancement des travaux, le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Thomas Camara, s’est rendu ce mardi 05 octobre 2021, sur les sites de Jacqueville (Taboth) et d’Azito (Yopougon). En visite sur les chantiers de construction de pipelines et de la station de traitement de gaz, le ministre s’est félicité des progrès enregistrés dans l’implémentation de ses infrastructures qui devront servir à l’alimentation en gaz des nouvelles centrales thermiques. « Nous avons en construction deux grandes centrales thermiques, une à Azito et une à Ciprel. Ces deux grandes centrales avec les cycles combinés, vont produire 650 MW d’électricité à mettre à la disposition des populations et des industriels. Et ces centrales seront alimentées par du gaz naturel », a expliqué Thomas Camara. Précisant qu’il était important pour lui de s’assurer que lorsque ces centrales thermiques seront sur le point de démarrer, il y ait du gaz en quantité suffisante pour les industries et les populations. Il s’est en outre réjoui de la bonne tenue des chantiers par des professionnels, au nombre de 700 avec 90% d’Ivoiriens. A Azito, le démarrage devrait se faire autour de novembre 2021, et à Jacqueville, en septembre 2022. 

La visite s’est faite en présence d’Olivier Bouygues, PDG de SECI (Société des Energies de Côte d’Ivoire), Jean-Michel Bonnet, DG de Foxtrot International LDC ainsi que des structures sous-tutelles du ministère impliquées dans la réalisation de ce projet.