Mines, Pétrole, Energie : Sangafowa-Coulibaly fait l’état des lieux

Le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Mamadou Sangafowa-Coulibaly, a procédé le mercredi 29 juin 2022 à Abidjan, à l’ouverture d’un séminaire interne de son département ministériel portant sur le thème ‘’Etat des lieux, enjeux et perspectives’’.

Ce séminaire qui se tiendra sur trois jours, du 29 juin au 1er juillet 2022, permettra de présenter l’organisation, les objectifs, les activités, les performances et les enjeux des trois secteurs, Mines, Pétrole et Energie et,  d’exposer les problèmes actuels ou prévisibles par secteur, de recenser les solutions en cours de mise en œuvre ou envisagées pour les résoudre et de recueillir des informations pertinentes en vue de l’élaboration des stratégies sectorielles actualisées.

Lors de son adresse inaugurale, le Ministre Mamadou Sangafowa-Coulibaly a précisé que ce séminaire s’imposait afin de partager plus efficacement les informations et les idées qui permettront de mieux structurer les actions futures selon la vision du président de la République, Alassane Ouattara, qui est de hisser la Côte d’Ivoire au nombre des pays émergents, en consolidant son rôle de leader dans la sous-région.

Le ministre qui présidera toutes les sessions a souligné que le ce séminaire constituera le premier maillon du processus d’élaboration de stratégies sectorielles actualisées.

Pour la première journée qui est dédiée au secteur minier, le Ministre a reconnu que le secteur mobilise de nombreux acteurs formels et malheureusement depuis quelques années, un nombre de plus en plus croissant d’opérateurs illégaux. Il s’agira donc pour les acteurs de cerner au mieux les problèmes multiformes en lien avec ce secteur, et y trouver des solutions en prenant en compte tous les paramètres en jeu. Car, selon les données géologiques disponibles, la Côte d’Ivoire dispose d’un potentiel minier important, notoirement sous-exploité. «S’agissant de l’or, par exemple, la production nationale est nettement moins importante que celles du Ghana, du Burkina Faso et du Mali, alors que le potentiel géologique de notre pays surpasse celui de ces derniers », dira – t-il. C’est pourquoi, il a estimé nécessaire de comprendre les raisons pour lesquelles la Côte d’Ivoire fait moins bien que les autres pays.

 « La contribution des secteurs miniers et pétroliers à l’économie nationale est encore largement en dessous de nos ambitions : elle se situe respectivement à 3% et 5% du PIB. S’agissant de l’électricité, les remarquables progrès réalisés au cours de la dernière décennie n’ont pas éclipsé toutes les vulnérabilités existantes ou potentielles. Quant aux industries extractives, elles font l’objet d’attentes fortes aussi bien des populations que des parties prenantes à l’échelle internationale. La Côte d’Ivoire doit donc être un modèle dans l’organisation et l’exploitation de ces activités » a souligné Mamadou Sangafowa-Coulibaly à l’endroit des experts et collaborateurs de son ministère ainsi qu’aux Responsables des entreprises sous-tutelles et privées. 

Notons que la journée du jeudi 30 juin traitera de la thématique de l’énergie quand celle du vendredi 1er juillet sera dédiée aux hydrocarbures. Ce séminaire, premier du genre depuis la prise de fonction du nouveau Ministre, enregistre la participation effective de l’ensemble des équipes dirigeantes des structures sous-tutelle des Mines, du Pétrole et de l’Energie ainsi que les sociétés privées opérant dans les trois secteurs.