GAZ BUTANE: Le Premier Ministre lance les travaux d’une sphère de stockage de 12 000 tonnes

 

Améliorer le bien-être des ménages. Tel est l’objectif des autorités ivoiriennes en procédant ce mercredi 07 octobre 2020, à Vridi à Abidjan, au centre emplisseur de Pétroci, au lancement des travaux de construction d’une sphère de stockage de gaz butane, de Sapet Energy, d’une capacité de 12 000 tonnes.

Présidant cette cérémonie, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, tout en se félicitant de ce projet, a révélé que ces installations, estimées à plus de 23 milliards FCFA, permettront d’accroître la disponibilité et le stockage de gaz butane, un produit devenu incontournable pour les ménages et l’industrie. Il s’agira, a-t-il indiqué, de voir la capacité de stockage de la Côte d’Ivoire enregistrer une hausse de 60%, faisant passer son autonomie de réception de 15 à 27%.

Pour le Chef du Gouvernement, si la Côte d’Ivoire veut jouer un rôle important, aussi bien sur le plan national qu’au niveau de la sous-région, elle doit avoir une capacité qui lui permettra d’être autonome. Aussi a-t-il exhorté au respect des délais de livraison.

Pour sa part, Abdourahmane Cissé, Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, a expliqué que grâce à l’action du Gouvernement, la consommation de gaz butane a été multipliée par 2.5 de 2012 à 2020. La faisant passer de 154.000 tonnes en 2012 à plus de 380.000 tonnes en 2020. Et aujourd’hui, la Côte d’Ivoire prévoit une consommation de gaz butane d’environ 10% par an sur la décennie 2020-2030. Ce sont donc 930.000 tonnes de butane qui seront consommées dans le pays à l’horizon 2030. 

Selon le Ministre Cissé, les nombreux investissements ont permis de porter les capacités de stockage de gaz butane de 9 800 tonnes en 2012 à environ 20.000 tonnes en 2019. Mais à l’en croire, cela reste faible pour soutenir le rythme de consommation de gaz butane. Ce qui justifie la construction de cette nouvelle sphère de stockage qui occasionnera la création de 50 emplois directs et 250 emplois indirects.

Née de la fusion  de Petroci et Sahara Group, ce projet de Sapet Energy, fait savoir son Directeur général, Olayemi Odutela, sera livré en deux phases au cours des 25 prochains mois et  matérialisé par trois sphères de 4000 tonnes métriques.

Un partenariat sud-sud issu du secteur privé et salué par le Directeur général de Pétroci, Dr Ibrahima Diaby.