Exploitation du gisement Baleine: Le Groupe ENI dévoile les avantages à Sangafowa-Coulibaly

En prélude à la rencontre du Groupe ENI avec le Chef de l’Etat, le Président Alassane Ouattara, le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Mamadou Sangafowa-Coulibaly, a eu une séance de travail avec le top management de cette entreprise italienne le vendredi 09 septembre 2022, à Abidjan. Il ressort de la prise de parole de Claudio Descalzi, que la découverte du gisement pétrolier Baleine, en septembre 2021, « peut changer, pas l’histoire, mais le futur du pays ». Selon Descalzi, la chose la plus importante, c’est d’être rapide et très efficace pour donner à la Côte d’Ivoire ce patrimoine dont elle a besoin. « Il est clair que la Côte d’Ivoire peut bénéficier de ces réserves très importantes, mais il en va de même pour les pays qui sont autour. On ne parle pas seulement de pétrole mais on parle aussi de gaz, donc d’électricité, d’emplois, d’économie soutenable.  Ce sont des initiatives soutenables dans le domaine de la formation, de la conservation des forêts et dans le domaine de la cuisine propre, c’est-à-dire le chauffage propre pour réduire l’émission de CO2 dans les maisons », a-t-il souligné. Avant de révéler que ce gisement va également impacter positivement les familles avec le premier projet qui concernera 400.000 bénéficiaires. Ce projet Baleine, a expliqué Descalzi, sera un projet soutenable sur le plan économique et du point de vue du contenu local. « La loi nous oblige à avoir 75% de contenu local. C’est quelque chose que nous allons absolument avoir. On peut aussi le dépasser. Il y aura aussi la formation de 400 cadres et opérateurs. Nous allons augmenter le nombre par la suite. Ce qui est nécessaire, c’est d’accélérer la mise en production comme l’a souhaité le Ministre. », a-t-il indiqué. Puis de rappeler qu’il avait été annoncé en septembre 2021, une découverte comprise entre 1,5 milliard et 2 milliards de barils. Cependant avec le dernier puits découvert en juillet 2022, après la prise de fonction de Sangafowa-Coulibaly, la capacité a augmenté de 25%. « Nous sommes donc à 2 milliards et demi de barils. Nous avons testé le puits et nous sommes à plus de 12000 barils par jour. Ce sont des chiffres très importants », a fait savoir le PDG de ENI. Quant au Ministre Sangafowa-Coulibaly, tout en précisant que cette délégation est présente dans le cadre d’une audience sollicitée auprès de SEM Alassane Ouattara, à l’effet de lui faire le point de l’état d’avancement du projet Baleine, il a rappelé que ce projet est d’une importance capitale pour le pays. Surtout par ces moments où la question énergétique est au-devant de la scène internationale. Il s’est donc félicité de cette séance technique avec le président du groupe ENI et son équipe, en présence des responsables de son département ministériel et des structures techniques de la Côte d’Ivoire (Petroci, SIR).  Le Ministre s’est dit impressionné par la détermination du Groupe ENI à faire en sorte que le pays tire le meilleur profit de cette découverte. « Votre groupe est beaucoup regardant sur l’environnement et la santé des populations. C’est un projet intégré qui aura zéro émission de CO2 ; Et c’est l’un des premiers projets que le groupe développe, notamment en Afrique. Cela est à saluer. », a-t-il conclu. Avant de mettre le cap sur l’audience avec le chef de l’Etat.